Fêtes de l’Ours du Haut-Vallespir « en cOURSe pour l’UNESCO » – Une étape décisive franchie !

Madame, Monsieur,

René Bantoure, maire d’Arles-sur-Tech et président de la Communauté de communes du Haut-Vallespir, M. Claude Ferrer, maire de Prats-de-Mollo-la-Preste, M. Louis Caseilles, maire de Saint-Laurent-de-Cerdans, M. Ramon Roque, président du Pays d’Art et d’Histoire Transfrontalier des Vallées catalanes du Tech et du Ter et M. Antoine André, Président du Pays Pyrénées Méditerranée sont heureux et honorés de vous convier le :

Vendredi 24 novembre 2017 à 18h30

au Centre Pleine Nature Sud Canigó à Arles-sur-Tech

pour fêter ensemble l’accomplissement de la deuxième étape décisive de la candidature des Fêtes de l’Ours du Haut-Vallespir auprès de l’UNESCO, avec le dépôt du dossier auprès du Ministère de la Culture.

Cet événement convivial sera l’occasion de rappeler tous les moments forts de cette démarche et d’exposer la suite de la démarche dans les dernières étapes et l’organisation des partenaires avec le passage de relais au Pays d’Art et d’Histoire Transfrontalier dans le cadre de la mise en œuvre du plan de sauvegarde.

Suite aux différentes interventions et projections, nous vous invitons à prolonger la soirée en musique et autour d’un apéritif dînatoire afin de fêter ensemble cette étape importante pour les Fêtes de l’Ours du Haut-Vallespir mais aussi pour tout un territoire.

Comptant vivement sur votre présence, nous vous prions de recevoir, Madame, Monsieur, nos respectueuses salutations.

NB : Afin d’organiser au mieux cette soirée, nous vous remercions de confirmer impérativement votre présence auprès de Françoise Maréchal par mail (contact@payspyreneesmediterranee.org) ou par téléphone (04 68 87 43 24 ).

23561834_822791591220330_7775753184725435487_n

L’Arbre Mentidier n°150

Carnet de Deuil : Hommage à Marc Jardi

C’est une tragédie et un grand malheur qui s’abattent sur la famille de Marc Jardi et sur l’ensemble de notre commune. Né en 1962 à Perpignan Marc était cependant un pur Pratéen, fils de Dominique Jardi et de Angèle née Andres après le parcours scolaire à Prats et à Arles il apprit l’électricité dans l’entreprise Lazzara. Ses jeux avec les autres petits pratéens à faire bêtises entre les ruines du Fort Lagarde et les grottes de Roques Gallinaire. Après son service militaire dans la marine, il intègre l’équipe d’entretien des Thermes de La Preste ou il se taillera la réputation de réparateur délite. C’est là qu’il rencontre Rosy Vinal qu’il épousera en 1987 et avec qui il eut une fille Charline qui leur donnera en 2015 une petite fille Merys. En 2007 il intègre l’équipe des employés municipaux comme responsable de l’eau et de l’assainissement. En parallèle avec sa carrière en 1989 Marc s’engagera avec dévouement dans le corps des Sapeurs Pompiers Volontaires ou il fut un spécialiste du secours en montagne, qu’il connaissait comme sa poche. Marc était un homme de passions la spéléo, l’escalade, le parapente, le trial, le modélisme, la détection de métaux, le VTT et le trail ou il obtint de nombreuses récompenses : c’était devenu une des silhouette habituelle des Trail du col d’Ares ou de Prats de Mollo qui a entrainé à sa suite de nombreux jeunes pratéens. Sa dernière compagne Marion avec laquelle il partageait ce goût du sport cycliste l’accompagnait régulièrement. Membre des randonneurs de Délit-Tenim il gravit le Mont Blanc en 2006, Cet amoureux de notre montagne Catalane en connaissait tous les trésors, des champignons aux coscolls. Toujours prêt à rendre service grâce à ses talents de bricoleur à sa famille, ses voisins, ses amis qu’il dépannait en toutes circonstances, Marc avait la main sur le cœur et malgré un caractère bien trempé il était connu pour sa profonde humanité, il ne nous a rien laissé paraître des contradictions qui l’habitaient, et pour de nombreux pratéens c’est un ami dévoué qui nous a quitté. Qu’il repose en paix au sein de ses montagnes qu’il aimait tant !

Carnet de Deuil : Hommage à Pierre Guisset

C’est avec tristesse que nous avons appris le décès de Pierre Guisset qui s’est éteint jeudi 14 septembre au Centre Hospitalier de Perpignan, à l’âge de 85 ans. Pierrot était né le 23 juin 1932 au mas de « Can Coma », au Veïnat d’en Coma. Il était le fils unique de Bonaventure Guisset et de Thérèse Malé. Les deux premières années de son existence Pierrot les passera en Algérie, à Aïn Témouchent, où son père travaille pour les Postes et Télégraphes. Mais à l’âge de deux ans, en octobre 1934, il perd son père, emporté par la maladie, et retourne avec sa mère dans le mas familial, où vivent ses grands-parents, deux de ses oncles et une tante. Dès son plus jeune âge il participe aux divers travaux agricoles. Il part faire son service militaire au 9ème régiment parachutiste, puis plus tard il est rappelé en Algérie en 1956 pour cette fois-ci la guerre, et y reste jusqu’en 1957. Il revient alors au mas et s’y installe comme exploitant agricole avec sa mère et son oncle. Parallèlement, il travaille aussi comme ouvrier forestier et ouvrier du bâtiment dans différentes entreprises du Haut-Vallespir (pour la plantation de pins, pour la construction du pont de l’Avellanosa,…). En 1965 il intègre l’entreprise Sitja où il y restera jusqu’à son départ à la retraite. En 1958, il épouse Jeanne Cassu de Lamanère ; de cette union naîtront deux enfants : Claude et Nicole, qui à leur tour leur donneront quatre petites filles : Aurélie, Mélanie, Aude et Marianne. En 1974, pour éviter à leurs enfants les longs trajets scolaires, Pierrot et Jeanne s’installent alors à Arles sur Tech, tout en continuant à aider mère et oncle restés au mas de « Can Coma ». La vie publique et citoyenne faisant partie de ses centres d’intérêts, il est élu de 1965 à 1971 au conseil municipal de Prats-de-Mollo, aux côtés de Joseph Vilalongue. Il sera également membre de plusieurs associations et comités parmi lesquels, ceux de l’ACCA et des Anciens Combattants, et il ne manquera jamais les cérémonies officielles auprès de ses collègues de la FNACA. Très sensible aussi au progrès social et à la défense de la cause des travailleurs, il est pendant les années 1960 et 1970, responsable des cellules du syndicat C.G.T. et du Parti Communiste Français en Haut-Vallespir. À partir de 1990, année où il prend sa retraite d’ouvrier du bâtiment, il consacre une grande partie de son temps à Can Coma où résident toujours sa mère et son oncle. Il entretien le mas et les terres, notamment les jardins qu’il cultivait ces derniers jours encore. Il soignera avec attention jusqu’à la fin  sa maman et son oncle. Après le décès de sa mère en 1997 et de son oncle, l’année suivante, il partage son temps entre Arles et Prats, où, unanimement apprécié par ses voisins, il continue à prendre soin de sa terre natale qui était aussi celle de ses ancêtres et à laquelle il était resté très attaché. Pierrot aimait faire partager son expérience et parler du passé. Sa famille comptait beaucoup pour lui et je me souviens de longues discussions lorsque nous passions à Can Coma, souvent très tard dans la soirée pour lui apporter le calendrier des sapeurs-pompiers. Il était toujours là pour nous attendre. Il nous racontait sa passion pour la montagne qu’il connaissait parfaitement. La chasse, la cueillette des champignons, des coscolls et même du génépi, ont toujours été ses passe-temps favoris. On se souviendra tous de Pierrot, un homme de caractère, franc,  passionné par son terroir et ses habitants. Qu’il repose en paix.

Carnet de Deuil : Hommage à Gilles Guisset

C’est avec une immense émotion et une très grande tristesse que nous avons appris la disparition de notre ami Gilles GUISSET, décédé brutalement le 20 Septembre au Centre Hospitalier de Perpignan. Cet enfant du pays était né le 09 août 1962 à Perpignan. Avec son grand frère Jean-Claude et ses parents Jean Guisset et Lucette Née Espériquette, Gilles a tout d’abord vécu à la Ville Haute (Place de l’Era),  avant de s’installer au Mas de Can Comalis à Saint Martin. Comme tous les jeunes gens de sa génération, Gilles a passé une enfance agréable, simple, en allant tout d’abord à l’école primaire à Prats puis au collège à Arles sur Tech. Gilles et nos camarades du même âge passaient leur peu de temps libre à s’amuser dans les rues du village, dans la campagne avoisinante, faisant de grosses bêtises au Fort Lagarde, se battant contre ceux de la Ville Basse,  mais toujours en respectant notre cité et ses habitants. L’esprit des années 60 était merveilleux, les gens s’appréciaient. Il n’y avait pas de méchanceté. Après le collège, Gilles se dirigea vers l’apprentissage de la cuisine au lycée du Moulin à Vent. Cette passion le ramena quelques années plus tard à Prats de Mollo, comme chef cuisinier à l’établissement thermal de la Preste, où il rencontra Marie-Pierre Cabrol, qu’il épousera le 30 septembre 1989 à Salses. De leur union naîtront deux filles : Harmony en 1996 et Marion en 2001. En janvier 1991, Gilles intègrera les cuisines de l’ancien hospice puis en 1994 il deviendra le Chef cuisinier de la nouvelle maison de retraite « El Cant Dels Ocells ». Sa passion pour la bonne cuisine a permis à cet établissement d’être classé parmi les meilleurs de France. Très apprécié par les résidents et ses collègues, en plus de sa journée à la maison de retraite, il travaillait auprès de ses parents au Mas Il ne fallait pas que ses parents manquent de quoi que ce soit. Il adorait la chasse entre amis, avec Gérard, et Torre bien sûr, tant de joies de peurs et de complicité. La cueillette des champignons, celle des coscolls, sa plus grande fierté était de partir en montagne pour un ou plusieurs jours accompagné de ses filles qu’il adorait. C’était son grand bol d’air et il était ces derniers jours encore au Costabonne avec Harmony avant qu’elle ne parte pour l’école d’infirmière à Paris. Gilles c’était la générosité et la gentillesse, il ne disait jamais de mal de personne. Cet accident vasculaire qui vient de le terrasser laisse sa famille et ses enfants dans une peine énorme, mais également tous ses amis et la grande majorité de ses collègues de travail présents et passés. Il laissera à tous le souvenir d’un homme trop discret, travailleur avec un cœur énorme, pour qui la famille et les amis comptaient énormément. Qu’il Repose en paix !

Les Cancanières font un tabac.

A Prats de Mollo nous étions plutôt habitués aux sénateurs qui refaisaient le monde à l’ombre protectrice et bienfaisante de « l’Arbre Mentider » orme de la Révolution dot le moins que l’on puisse dire est qu’il en avait entendu des vertes et des pas mure. Mais pour une soirée, ce sont les « Cancanières » qui ont investi le Foyer Rural,  sur cette placette reconstituée sur la scène et bien nommée « Le temps des secrets », nous connaissons maintenant tous les potins du village, racontés au fil des jours par nos deux commères à la langue bien pendue ! On peu dire que l’espace d’une soirée, commérage, cancan, et potin ont volés par escadrilles, avec cette pièce de théâtre hilarante pleine d’humour et de quiproquos. C’est devant une salle bien remplie que Viviane Auger et Bernard Gimbernat, les comédiens de la troupe  » Vigatanes i Barretina » ont pu offrir aux habitants de Prats de Mollo 1h30 de spectacle hilarant. Il faut dire que Marguerite Poisson et Fernande Bobillon, les incorrigibles papotières du village, ont rapidement entraîné le public dans une cascade de fous rires avec leur dernier opus  » Le banc des cancanières ». Ces « Wamps » catalanes ont surpris le public avec une entrée en scène des plus originales en se mêlant aux spectateurs et des dialogues ciselés à merveille, ou les réparties fusent continûment. Une soirée de détente que les habitants du canton ont su apprécier à sa juste valeur. A la fin de leur spectacle, les deux saltimbanques ont été gratifiés d’une longue ovation avant de partager un moment privilégié avec les spectateurs enthousiasmés.

am150-1

L’ASCOR Association pour la Sauvegarde de Notre Dame du Coral tiendra son assemblée générale le vendredi 27 octobre 2017 à 16h00 à la salle du Foyer Pierre Noell à coté de la Porte d’Espagne. au programme le Rapport moral; le rapport financier; les projets pour 2018 cotisation 2017 et questions diverses. Nous rappelons que ce sont les membres de l’ASCOR préparent les pèlerinages, participent au nettoyage de la chapelle et du camaril, Ceux qui ont un profond respect pour ce lieu de pèlerinage très cher aux Haut Vallespirien sont les bienvenus qu’ils désirent être adhérent ou sympathisants. Bien entendu un verre de l’amitié clôturera cette réunion.

Le vendredi 27 octobre à 18h30 au Foyer Rural de Prats de Mollo la Preste nos dynamiques et charmantes sardanistes de la Colla Costabonne feront leur assemblée générale. A cette occasion les personnes aimant et pratiquant la sardanes désireuses de se perfectionner sont amicalement invitées à venir les rejoindre La Colla « Costabonne » est de plus en plus connue des deux coté de la frontière pour leurs superbes démonstrations. Mais nous rappelons que nos excellentes danseuses cherchent toujours des sardanistes masculins pour pouvoir participer à des concours Officiels.

Opération Brioche réussie à Prats de Mollo.

La journée de solidarité organisée par l’UNAPEI 66 ( au profit des structures d’accueil de personnes handicapées mentales de notre département) a été un très bon succès à Prats de Mollo la Preste, la vente de ces 224 délicieuses brioches ayant rapportée la somme 1170€, bien entendu reversée immédiatement à l’UNAPEI 66. Le dynamisme et la persuasion de nos valeureux volontaires, qui ont donné de leur temps sans compter pour la préparation de cette journée, ont fait miracle et avant midi toutes les brioches étaient vendues, Les pratéens ont fait preuve d’une générosité exemplaire.

am150-2

Semaine Bleue intergénérationnelle au Cant dels Ocells

Dans le cadre de la semaine bleue qui s’est déroulée du 02 au 08 octobre 2017, en partenariat avec le Conseil Départemental,  la résidence « El Cant Dels Ocells » de Prats de Mollo a organisé une journée intergénérationnelle avec le Centre de Loisirs de la commune. Au cours de cette journée studieuse petits et grands ont confectionné une fresque sur le thème de l’ours en Vallespir. cette semaine bleue s’est achevée par une après-midi conviviale au son du duo « Couleurs Accordéon ». Grâce à la Famille de Madame Brousset Jeanne et en particulier sa fille Marie-Line qui a permis aux résidents de  profiter de cette après-midi dansante suivie d’un goûter gourmand. Ce qui nous a permis d’avoir une pensée particulière pour Madame Brousset Jeanne. Nous gardons en mémoire sa gentillesse, sa bonne humeur et son plaisir de chanter.

IMPORTANT : Coupure d’électricité du 25 octobre

Ce 04 octobre au cinéma « le nouveau Palace » la Mairie et la Régie Electrique Municipale de Prats de Mollo la Preste ont organisé une réunion publique au sujet de la coupure de courant électrique qui aura lieu le mercredi 25 octobre toute la journée à partir de 07 h00 du matin. Le but de cette coupure est d’effectuer conjointement par la Régie électrique et ENEDIS d’importants travaux de mise aux normes au poste du Col de Soous. Le centre ville de Prats de Mollo sera alimenté par des groupes électrogènes. Un certain nombre de consignes de sécurité et de mesures de civisme sont à appliquer. Ne pas laisser vos appareils en veille, ne pas utiliser les appareils électroménagers gros consommateurs de courant du style lave linge, lave vaisselle, sèche linge, éviter d’utiliser les fours électriques pour la cuisine. Toutes ces mesures ont pour but de ne pas surcharger le groupe électrogène. D’autre part, nous rappelons à ceux qui possèdent un petit groupe électrogène, de disjoncter impérativement votre compteur électrique pour éviter tout accident lors du rétablissement de l’électricité. Il est également, recommander d’éviter d’emprunter pendant cette journée, la route du col de Soous afin de faciliter la circulation d’engins importants. La bonne application de ces consignes permettra à cette journée de travaux de se dérouler sans problème.

am150-3

Les sorcières, morts-vivant, fantômes et autres farfadets ont dansés une sarabande endiablée un peu avant Halloween aux cris de « on veut des bonbons » sur la place de la Mairie en ce dernier vendredi avant les vacances de Toussaint entraînés par leurs enseignants à qui on ne connaissait pas ces talents de sorcières et de vampires.

Prats fait du Sport – Handivalides

Ce samedi 28 octobre le Point Information Jeunesse de la Communauté de Commune du Haut Vallespir, organise par son antenne de Prats de Mollo la Preste une journée d’initiation sportive pour valides et non valide sur le Firal de Prats. Cela fait dix ans que cette manifestation est organisée à Prats, au début par le centre aéré et depuis le passage à l’Intercommunalité avec son aide et sa participation. Au Programme 6 ateliers à la fois ludiques et sportifs à réaliser par les handicapés et leurs accompagnants. Judo, Boule Lyonnaise, Tir à la sarbacane, gymnastique et danse, un « accrobranches » adapté mis en place sur le Firal par la société Deversud, et enfin un jeu de piste à travers le village. Le midi avant le repas pris en commun, un atelier cuisine adapté et surtout équilibré pour démontrer que nos amis handicapés ont eux aussi droit à une alimentation saine. On prévoit la venue à Prats pour l’occasion de 80 personnes souffrant de handicaps divers plus leurs accompagnants. On ne peu que souhaiter que le temps soit clément pour faire de cette journée une réussite totale qui laissera de très beaux souvenir à nos amis

Information Régie Électrique / Travaux du 25 octobre 2017

Compte rendu réunion publique du 04 octobre 17

Ce 04 octobre au cinéma « le nouveau Palace » la Mairie et la Régie Electrique Municipale de Prats de Mollo la Preste ont organisé une réunion publique au sujet de la coupure de courant électrique qui aura lieu le mercredi 25 octobre toute la journée à partir de 07 h00 du matin. Le but de cette coupure est d’effectuer conjointement par la Régie électrique et ENEDIS d’importants travaux de mise aux normes au poste du Col de Soous.

Le centre ville de Prats de Mollo sera alimenté par des groupes électrogènes.

Un certain nombre de consignes de sécurité et de mesures de civisme sont à appliquer. Ne pas laisser vos appareils en veille, ne pas utiliser les appareils électroménagers gros consommateurs de courant du style lave linge, lave vaisselle, sèche linge, éviter d’utiliser les fours électriques pour la cuisine. Toutes ces mesures ont pour but de ne pas surcharger le groupe électrogène.

D’autre part, nous rappelons à ceux qui possèdent un petit groupe électrogène, de disjoncter impérativement votre compteur électrique pour éviter tout accident lors du rétablissement de l’électricité.

Il est également, recommander d’éviter d’emprunter pendant cette journée, la route du col de Soous afin de faciliter la circulation d’engins importants. La bonne application de ces consignes permettra à cette journée de travaux de se dérouler sans problèmes.

L’Arbre Mentidier n°149

Editorial : El Paradis Perdut :m’ha recordi, fa temps !

Le Paradis perdu, cela m’a rappelé, il y a longtemps

Avertissement : Il m’a paru normal de débuter ce très long éditorial par un titre en Catalan en hommage à nos anciens. Cet article a pour but de vous faire partager leur vision désabusée et pleine de nostalgie sur notre monde actuel dans lequel ils ne se reconnaissent plus.

Beaucoup de nos anciens ont la nostalgie de leur jeunesse, d’un monde qu’ils ont connu et qui a tant changé. D’une époque dont ceux de la génération de votre serviteur, ce vilain bavard qui se plait à avoir un regard désabusé sur notre époque actuelle, n’ont entendu parler que par leurs grands-parents. Une époque ou notre belle montagne était bien plus peuplée, moins accessible au grand public que de nos jours, où le passage d’un chasseur, du facteur, d’un parent éloigné ou d’un berger dans un mas isolé, auquel il avait accédé après une longue marche à pied, était toujours un événement où le visiteur était accueilli avec chaleur et bienveillance. Les propriétaires et métayers qui exploitaient ces mas ne venaient au village que les vendredis pour le marché, pour les grandes foires de printemps ou d’automne et pour les fêtes carillonnées.

Votre vilain bavard vous parle d’une époque, avant les expropriations de 1956, où la vie était rustique, dure, avec bien peu de confort, une époque ou la boite à image n’avait pas encore atténué les accents rocailleux de nos montagnes jusqu’à les faire disparaître. Cette époque ou la vie était plus naturelle, ou comme l’a si bien dit le poète : « Les vieux ce n’était pas original, lorsqu’ils s’essuyaient machinal, d’un revers de manche les lèvres, mais ils savaient tout à propos, tuer la caille ou le perdreau, et manger la tome de chèvre ». Les hivers étaient longs et froid et isolaient les familles ils avaient appris la solidarité dans l’effort, la reconnaissance de la belle ouvrage, du travail accompli, le sens de l’honneur, le respect de la parole donnée et l’abnégation à nos aïeux.  Pour la chasse, a cette époque là, les contraintes étaient dérisoires, il n’y avait pas de gardes et le gibier n’étaient pratiquement pas contrôlé si ce n’est par les chasseurs eux-même, un ami et voisin aujourd’hui décédé depuis longtemps se plaisait à me raconter qu’il aimait fréquenter la montagne avec son épagneul rien que pour voir le travail du chien de chasse. Il y a bien des endroits où il ne pourrait plus le faire. La montagne était vaste et on pouvait la traverser en tous sens et en tous lieux, sans que personne n’y trouve rien à dire. Les chemins ancestraux patiemment tracés et entretenus par nos aïeux, qui menaient à des métairies aujourd’hui en ruine, se sont perdus ou ont été barrés par des barbelés. Les sous-bois sont redevenus sauvages faisant la part belle aux disputes entre le bois mort et les ronciers. Les croix chrétiennes et statues de saint ou de la vierge sont cassés ou vandalisés, les abris, refuges et mas laissés sans surveillance sont vandalisés, pillés, voire démolis. Les jeunes du village ne savent plus ou situer, en dehors du GPS, les mas, isolé, les fontaines, les chemins, et les ravins. La plupart des terrains cultivés avec soin et patience par nos anciens, ont disparus et sont redevenus sauvages. Dans notre pourtant superbe village, combien de maisons vides et à vendre, ou carrément complètement abandonnées et menaçant ruine.

Le développement des routes et pistes carrossables, le développement de l’automobile, et du 4×4 ont raccourci les distances. Des gens nombreux, sont arrivés d’ailleurs avec « le Savoir » théorique et parfois des intentions louables, Ils ont appliqué des règlements et des lois, décidés par d’autres si loin de nous, de nos montagnes sans avoir le minimum de politesse de nous demander notre avis (il faut sacrifier Prats pour sauver la plaine !), mais à l’arrivée ils nous ont dépossédés de nos montagnes de notre manière de vivre ancestrale. Lors des expropriations de 1956 notre territoire a perdu 20% de sa population d’un seul coup, quel territoire peu s’en remettre ? Une vielle tante qui avait dépassé les 85 ans se désolait « nous les vieux nous sommes de chez bon débarras », Comment ne pas comprendre l’amertume de certains de nos aînés ? Certes on nous a apporté le « confort moderne », les facilités matérielles, mais également les sensibleries d’enfants trop gâtés de la ville, la perte du respect des aînés. Quand ce n’est pas la cupidité, et l’égocentrisme, qui font attendre avec impatience, par des familles déstructurées, le décès d’un vieux pour liquider tous ces biens à la déchetterie, meubles anciens, bibelots, photos et livres pour dégager la maison et la mettre en vente le plus vite possible. Tout cela dans notre époque actuelle où les promesses et la parole donnée ne signifie plus rien. On nous a dépossédé de notre vie. Que d’espoirs cruellement déçus ! Quel avenir avons-nous dans la mondialisation ? Est-on encore maître de notre avenir ? Celui d’un moustique que l’on écrase pour éviter de l’entendre bourdonner ? de l’entendre se plaindre ! On dit c’est le progrès ! Votre vilain bavard considère ce progrès là avec beaucoup de regret et de nostalgie et vous ? On ne peut qu’espérer que les choses se retourneront dans l’avenir, nos jeunes sont notre avenir !

Les 40 ans du Foment « Els Amics de la Sardana » côté nostalgie

C’est avec beaucoup de nostalgie que les spectateurs ont pu visionner les deux films d’amateurs de Jean Claude Pilipenko et de Yvon Proust. Le premier film le plus long concernait la « Ciutat Pubilla de la Sardana » pour l’année 1982. C’est cette année que furent érigé et inaugurés le monument à la porte de France, œuvre du sculpteur Manolo Valiente qui était situé à l’époque à côté des écoles, ainsi que la superbe plaque commémorative à la Mairie suivie de l’imposante manifestation du « Pubillatge » du 18 avril 1982 plus de 6000 visiteurs vinrent à Prats des deux Catalognes pour fêter l’événement c’est tout le déroulement de ces festivités que nous fait partager ce premier film. Le deuxième film de Yvon Proust nous fait partager le voyage à Montserrat qui suivit ces grandes manifestations. Le plaisir de retrouver les amis disparus, les deux premiers présidents et fondateurs d’ « Els Amics de la Sardana » que furent Léopold Colomer et Pierre Guardiole qui pris sa suite. De voir les pratéens actuels avec des visages 35 ans plus jeunes. Souvenir-souvenir ! L’inauguration de l’exposition de la Fédération Sardaniste renforcée par de nombreuses photos du foment de Prats permis d’entretenir les conversation sur tant de moment de fêtes et de sardanes partagées. Le délicieux repas cuisiné et servi par nos amis Patrick, Fanny et leur équipe du restaurant « Le Sud » permis de finir cette belle journée dans la plus grande convivialité au foyer « Pierre Noell » un clin d’œil au Maire de Prat de Mollo à l’époque de ces grandes festivités. Nous vous rappelons que l’exposition est visible à la salle polyvalente du cinéma le « Nouveau Palace » jusque fin octobre, en faire la demande à l’Office du Tourisme : renseignements 04 68 39 70 83.

am149-1

Le Point de Suspension en Assemblée Générale Extraordinaire

L’association Point de suspension programme une assemblée générale extraordinaire le vendredi 6 octobre à 18h30 au Foyer rural (salle du 1° étage). Outre le renouvellement du bureau, cette réunion aura également pour objectif de faire le bilan du dernier salon du livre placé sous le thème de Mar i Munt. Entre transats, parasols et barque de pêcheur, une décoration spécifique avait été installée sur le Foiral non loin des stands des auteurs et des éditeurs. C’est au terme  de dix années d’organisation de la manifestation que l’actuelle présidente, Any Capell, a décidé de voguer vers d’autres horizons. L’assemblée sera donc l’occasion de rendre hommage au travail de « fourmi » qui a été le sien depuis une quinzaine d’années dans le but de faire la promotion de  la littérature et de l’écriture dans la commune. Cette férue de poésie, de photographie et de grands espaces est à l’origine même de l’association et de la création des ateliers d’écriture qui ont amené à l’édition de 3 recueils de nouvelles dont le dernier vient de sortir chez TDO éditions. Elle a  également imaginé et développé la programmation du salon du livre annuel fort prisé par les participants pour sa convivialité. L’association vous propose de découvrir ses activités et fait appel à toute bonne volonté désireuse d’intégrer le nouveau bureau afin de poursuivre l’entreprise initiée par Any Capell .

Le Concert Maayan emporte les Pratéens vers l’Orient

C’est à la fois un retour vers le passé et vers l’orient que nous a proposé le Concert Maayan ce dimanche 24 septembre en l’église Sainte Juste et Ruffine à Prats de mollo la Preste. Dans le cadre du festival « Les troubadours chantent l’art Roman » le présentateur nous fit un rappel historique en nous précisant que ces chants séfarades rapportés d’orient, par la communauté juive présente en Espagne moyenâgeuse, s’enrichit et influença bien des musiques de ce pays, et suivit cette communauté lorsqu’elle se trouva expulsée d’Espagne par Isabelle la Catholique. Le dialogue entre les cordes pincées du « Kanûn » égrenant ses notes vives et joyeuse, sous les doigts vifs et agiles de Samir Hammouch, dialoguant avec les percussions traditionnelles frappées par les mains rapides et expertes de Bonaventure Akoto. Bien entendu les deux instruments étant au service de la voix chaude remplis de cette joie plaintive de l’orient de Naïma Chemoul, à moins que ce soit l’inverse et que ce soit la voix qui serve les instruments. Une symbiose musicale mise en valeur par l’acoustique de l’église, agréable à l’oreille des mélomanes, et qui rappelle le raffinement de ces pâtisseries orientales que l’on aime déguster de temps à autre. Une belle fin d’après midi musicale et exotique à Prats de Mollo, applaudi avec enthousiasme par une bonne centaine de spectateurs ravis de cette performance musicale.

am149-2

Carnet Blanc Mariage de Nicolas et de Pamela

En ce mois de septembre nous avons appris le mariage de Nicolas Borrat fils de François et Francine Borrat, d’une vielle famille pratéenne, avec Pamela, fille de Bruno et Nadine Marconi originaire des Haut de France. Notre jeune couple Nicolas et Pamela ont la ferme résolution de s’installer à Prats de Mollo aux mas du Rossignol et de La Plane pour y développer un élevage de canard gras et de bovins allaitants. Tous nos vœux de bonheur et de réussite accompagne nos jeunes amis.

Carnet Rose

Nous avons le plaisir de vous annoncer la naissance en cette fin septembre de la petite Zoé Calva au foyer de Sébastien Calva et Lorraine Palau. Cette Naissance, fait la joie de ses parents, de ses grands-parents Pierre et Corinne Calva d’une part et de Philippe et Ghislaine Palau d’autre part et ses arrière-grands-parents Maurice et Madeleine Palau ainsi que l’arrière- grand-mère Simone Bes. Il va de soit que tous nos vœux de bonheur accompagne la petite Zoé, ses jeunes parents et toute sa famille.

Carnet Bleu Le petit Léon Aggery

Nous apprenons la naissance du petit Léon Aggery, fils de Ludovic Aggery (le propriétaire du Bar Catalan) et de Sarah Planell. Le petit Léon fait la joie des  ses parents, de ses grand- parents Jean-Pierre et Yolande Aggery, Yvan Planell et Chantal Illes, et de arrière-grands-parents Jeanne Bonneil, Gisèle Aggery, Jean et Marguerite Planell, Et Paul et Françoise Illes. nous ne pouvons que souhaiter tous nos vœux de bonheur au petit Léon, sans nul doute  futur supporter de l’USAP et à toute sa sympathique famille parents, grands-parents et arrière grands-parents.

Les inscriptions pour le Catéchisme pour l’année scolaire 2017-18 auront lieu les mercredis 4 et 11 octobre à partir de 10h au presbytère de Prats de Mollo la Preste à coté de la « Creu de Missio » pour les enfants baptisés ou non baptisés nés en l’an 2010 et avant.

Carnet de Deuil : Hommage à Mme Josette LE DUIGOU

C’est avec tristesse que nous avons appris lundi le décès de Madame Josette LE DUIGOU née CHMELIK à l’âge de 88 ans. Elle était né le 06 février 1929 à COGNAC où vivaient ses parents, Charles CHMELIK qui était maître tailleur et Solange LACROIX. Son enfance se passe heureuse auprès de sa famille dans la sous-préfecture de Charente où elle suit sa scolarité jusqu’au lycée. Le 07 août 1952, elle épouse François Le Duigou, ce brillant militaire de carrière qui revient alors d’Indochine. Dès lors, elle suivra son époux dans ses différentes affectations à Paris ou à Wissembourg en Alsace. De cette union, naîtrons deux filles : Laure en 1955 et Nathalie en 1959, qui apporteront au couple, la très grande joie d’avoir quatre petits-enfants : Laïla, Estelle, Meik et Naita et il y a 6 mois un arrière-petit-fils prénommé Loïc. Dans les années 70, le couple vient à Prats de Mollo, plus précisément à Saint Sauveur pour suivre la cure à La Preste. C’est ainsi qu’ils deviennent amis avec la famille Guisset et Boixeda. Ils eurent un coup de foudre pour notre village et c’est pour cela qu’en 1976, ils décident de construire leur maison (Le Carbé) dans notre belle cité qui deviendra également la leur. Durant la carrière de son mari, Josette Le Duigou a fait  parti d’un club protestant et entretenait de bonnes relations avec les autres épouses de militaires. Elle aimait beaucoup la lecture, la couture, la broderie et la cuisine. Depuis le décès de son époux au mois d’août 2016, l’état de santé de Mme Le Duigou s’est considérablement aggravé, mais elle a pu demeurer dans sa maison au Carbé, très entourée par sa famille. On se souviendra tous de Mme Le Duigou comme une dame très liée à son époux, une dame avec un caractère très affirmé, très respectée par les siens, très proche de sa famille. Qu’elle repose en paix auprès de son époux.

Comme chaque année, l’opération Brioches de l’ADAPEI aura lieu le vendredi 6 octobre matin sur le marché hebdomadaire de Prats de Mollo la Preste à coté de la Porte de France. Faites bon accueil aux volontaires qui vous y proposeront ces délicieuses brioches, elles ont rapporté un peu plus de 1000€ l’année dernière, record à battre, reversée immédiatement à l’UNAPEI 66. Le dynamisme et la persuasion des volontaires, avaient fait merveille et avant midi toutes les brioches avaient été vendues. Nous vous rappelons que l’argent récolté profitera à cette œuvre de bienfaisance en faveur de l’adaptation des handicapés.

am149-3

 

L’Arbre Mentidier n°148

Éditorial : Fainéants !

Le Président de la république dans un discours en Grèce a parlé de fainéant et a ainsi déclenché dans les médias et la classe politique une tempête de réactions les plus diverses et variées. Le mot « fainéant » littéralement Fait Néant (ne fait rien) a été pris par de nombreuses catégories sociaux-professionnelles comme leur étant destinées. Il est vrai que pour les gens qui comme votre Vilain Bavard travaillent énormément (entre 10h et 12h par jour en moyenne et souvent 6 ou 7 jours sur 7) la vue de ceux qui gagnent quelquefois plus qu’eux en ne faisant rien ou en bénéficiant de nombreux congés, et gagnent plus q’eux à de quoi énerver. Malgré les dénégations embarrassées des porte-paroles du gouvernement, personne n’a été dupe. Le système permet certaines dérives ou quelques individus dont la bonne fois est très incertaine, donnent mauvaise réputation à l’immense majorité. La tension incessante de l’atmosphère de travail, autant que la quantité explosive de chômeurs rendent la vie actuelle extrêmement difficile accentuée encore par l’augmentation des charges contraintes. Effectivement si l’on compare les emplois il y a une soixantaine d’année aux emplois actuels, ils étaient beaucoup plus difficiles physiquement que de nos jours. Par contre bien que le nombre d’heures de travail était plus important la manière de travailler était moins tendue et surtout la solidarité entre les employés était plus marquée. Si un employé n’était pas satisfait de son patron il démissionnait, traversait la rue et était réembauché rapidement. Beaucoup de ceux qui ont perdu leur emploi actuellement, l’on perdu dans des conditions beaucoup plus dure qu’autrefois, la difficulté de retrouver un emploi désociabilise un peu plus des gens qui sont déjà moralement atteints. Souvent ils ont perdu ce que l’on appelle la fierté de leur travail donc d’eux même et souvent se démotivent et se laissent couler. Cela fait-il d’eux des « fainéant » votre vilain bavard ne le pense pas, il reste persuadé que chargé petit à petit d’un travail valorisant, ils retrouveraient cette fierté du travail et d’eux même. Votre Vilain Bavard se pose souvent la question sur ce que penseront nos descendants sur notre époque actuelle ? Vraisemblablement rien de bien.                             J.F.Pompidor

Une rentrée sans problème à Prats de Mollo la Preste. C’est Madame Corinne Bonnard la directrice du groupe scolaire Georges Clerc elle-même qui a accueilli parents et enfants à la porte de l’école. Pas de gros chagrin ni de pleurs. Un tout petit ayant essayé de suivre son grand frère, c’est vu expliquer par sa maman que peut-être l’année prochaine s’il était sage….

Visite de la Commission Scolaire Municipale.

Comme tous les ans peu de temps après la rentrée la Commission Scolaire Municipale a été visiter les Classes du groupe scolaire Georges Clerc. Accueilli avec beaucoup d’amabilité par la directrice Mme Corinne Bonnard, M. Claude ferrer Maire de Prats de Mollo la Preste et plusieurs de ses adjoints et conseillers membres de la commission. La visite a donné Entière satisfaction. Il est à noter que si les effectifs ont un peu diminué la classe des tout petits accueille pour cette année 28 enfants ce qui est une bonne perspective pour l’avenir.

am148-1

Ce samedi 9 septembre à 21h15 en l’église Saintes Juste et Ruffine de Prats de Mollo la Preste, Nous avons pu assister à un grand concert de Musique Catalane, avec la Cobla « Très Vents ». Organisé par le foment de Prats de Mollo « Els Amics de la Sardana » pour son 40° anniversaire, et comme tous les concerts annuels de nos amis dans l’église de Prats la fréquentation malgré la fin de saison remplie l’église au trois quarts. Joué à la perfection par nos amis et mis en valeur par l’acoustique exceptionnelle de l’édifice La « Tres Vents » nous a interprété de très belles sardanes classique en première partie, et en deuxième partie des sardanes adaptées à partir de la musique classique comme Carmen de Bizet ou des opéras de Rossini, pour terminer par des morceaux Jazzy ou purement classiques dont une Marche Radetsky scandé d’applaudissements par toute l’assistance.

am148-2

Le Trail du Col d’Ares 2018 un bon millésime

C’est 82 sportifs qui se sont élancé ce dimanche matin de Camprodon, pour ce traditionnel « Trail du Col d’Ares ». Les conditions de course étaient optimales sous un soleil allégé par un discret voile nuageux. Un seul concurrent a abandonné dans la montée sur le col d’Ares, les 81 autres concurrents sont arrivés à Prats de Mollo guidé par le balisage de dévoués bénévoles. Peu avant midi le premier coureur se présentât à l’entrée du Firal de Prats de Mollo, ce gagnant 1° au classement général M. Therry Mignot a couru les 23 Km en 1 h 54’et 17″. Le dernier arriva vers 14 heures. Il est a remarquer le nombre de concurrentes féminines, toutes arrivées à Prats. Toutes nos félicitations à tous ces courageux athlètes.

am148-3

Un beau concours de Pêche.

Le deuxième concourt de pêche de l’été a encore été un grand succès. Comme à l’accoutumée compétition et convivialité étaient au rendez-vous, et après le palmarès et la remise des prix la matinée c’est achevée par un apéritif amical ou la taille des poissons pêchés lors des concours précédents a subit une augmentation significative. Pour ce concours d’août c’est Bruno Alquier qui avec une truite de 1140g a pêché la plus grosse. Le classement s’établit dans la catégorie adulte 1°) Richard Martinez avec 2134 gr de poissons, 2°) Henri Lopez avec 1870 gr et 3°) Loïc Leveque avec 1869 gr. Pour les jeunes : 1°) Alexis Vidal avec 1836 gr ; 2°) Bastien Vidal avec 1674 gr ; et en 3°) Gustave Bordage avec 250gr. La saison s’étant achevée l’association AAPPMA « La Gaule Pratéenne » donne rendez-vous à tous pour la saison 2018.

am148-4

Un passé plus que jamais présent et garant de notre avenir

C’est à la Médiathèque de Prats de Mollo que s’est tenue récemment l’assemblée générale de l’association de sauvegarde et de valorisation du patrimoine « Velles Pedres i Arrels ». Bientôt trentenaire, cette association, – qui au-delà de la restauration du patrimoine monumental a, dans les dernières années, diversifié ses actions pour mieux couvrir encore l’éventail des richesses du passé de la cité millénaire et de son environnement – a fait un point encourageant sur ses réalisations et sur les opérations en cours : l’édition du 6 ° numéro du « Costabona », sa revue annuelle d’histoire et de culture populaire ; le développement de son site « vellespedres.fr », pour informer régulièrement le public des nombreux évènements locaux d’ordre patrimonial et pour le regroupement numérique des données de terrain ou documentaires en ce domaine ; enfin la préparation de la mise en place prochaine d’un espace muséal « Arts-Histoire- Traditions ». « Les rapports moraux et financiers ont été approuvés à l’unanimité. Un appel a été lancé aux détenteurs d’objets ou documents anciens quelquefois d’aspect anodin, pour compléter les collections existantes et quelquefois apporter un élément essentiel a la compréhension de notre histoire contemporaine. A ce propos une importante archive de plus de 400 lettres concernant la guerre de 1914-18 a été offert à l’association par l’un de ces membres. Une invitation a été faite à tous ceux qui, attirés par la réactivation de la mémoire de cette haute vallée du Tech, encore peu explorée, souhaiteraient se joindre aux équipes de bénévoles en activité.

L’association Velles Pedres i Arrels lance un appel aux pratéens

La revue Costabone souhaite publier un article qui rende hommage à Elio Brombo et notamment à ses très belles aquarelles, ou autres types d’oeuvres, sur Prats de Mollo. Nous cherchons dès lors des oeuvres sur Prats à photographier pour pouvoir les insérer dans l’article. Ceux donc qui en possèdent une et qui seraient intéressés à ce qu’elle soit insérée dans l’article, peuvent la prendre en photo en format numérique et l’envoyer à l’Arbre Mentider. Ceux qui n’ont pas la possibilité d’envoyer la photo en format numérique peuvent en tout cas se manifester à l’Arbre Mentider qui enverra un photographe chez vous prendre en photo l’oeuvre.

La semaine des Journées Européennes du Patrimoine reviennent
Jeudi 14 septembre « Un pèlerinage contre les maladies » à Notre Dame du Coral
Le Jeudi 14 septembre auras lieu le 3° pèlerinages à Notre Dame du Coral de la saison. Ce pèlerinage de septembre est mentionné pour la première fois sur les registres religieux du XVIII° siècle. Concernant plus volontiers les communes de Serralongue et Lamanère cette procession était destinée à accomplir un vœu « Per un vot tenen fet » (pour un vœu on est tenu de le faire), suite a une épidémie de peste qui avait déferlé sur le Haut Vallespir provoquant de gros ravages sur la population. La population de Prats de Mollo a également pris l’habitude de participer à ce pèlerinage et c’est à l’issue de celui-ci après la « despédida » que la Vierge est revêtue de ses habits d’hiver. La messe sera célébrée à 10h30 ; comme d’habitude Franck et Isabelle vous accueilleront le midi pour un délicieux repas (pensez à réserver au 06 62 87 31 38). Un car sera mis à disposition des pèlerins, au départ du Firal de Prats de Mollo à 9h30. Retour vers 15h après la Despedida.

am148-5

Le samedi 16 et dimanche 17 septembre : Quand le jeune public est au cœur du patrimoine.
Jeunesse et patrimoine : le thème national de la 34° édition des Journées européennes du patrimoine est l’occasion de sensibiliser le jeune public et de valoriser les actions qui lui sont plus spécifiquement réservées. Ainsi, les sites principaux de Prats de Mollo Sites ouverts à la visite : Fort Lagarde : sam et dim 11h-13h / 14h-19h (exceptionnellement gratuite pour ce dernier), Eglise Saintes-Juste-et-Ruffine : Sam 10h30-12h30/14h30-17h30 dim 14h30-17h30 Chapelle Saintes-Juste-et-Ruffine : sam et dim 10h-17h ; Chapelle (La Preste) : s’adresser à l’accueil des thermes et Ermitage Notre-Dame-du-Coral (direction Espagne à 15 km dont 4 km de piste) : sam et dim 9h-20h (repas sur réservation 06 62 87 31 38).
-Les expositions :
Maison PARES 4 rue Porte de France : sam et dim 10h-12h/15h-17h, M. et Me Poumayou de la Maison Parès, au cœur de la ville fortifiée, ouvriront de nouveau leur cuisine d’autrefois du 19° siècle « dans son jus », et présenteront une exposition de livres de jeunesse et de jouets anciens intitulée « Jeunesse d’hier, cuisine de toujours ».
A l’église Saintes-Juste-et-Ruffine: Sam 10h30-12h30/14h30-17h30 dim 14h30-17h30 l’exposition, CCRP66 « Els Monuments. Décors de Semaine sainte dans les Pyrénées-Orientales ».
-Les animations :
le Samedi 16 septembre à 15h30 une visite guidée du Fort Lagarde intitulée « Patrimoine, jeu d’enfants » permettra d’offrir une nouvelle vision du monument: entre les jeux d’autrefois, les chantiers de jeunesse ou les projets estivaux artistiques « C’est mon patrimoine ! » mis en place depuis deux ans. Une exposition-photos de l’édition 2016 sera d’ailleurs organisée en parallèle de celle, exceptionnelle, consacrée à « Dalí íntim » vu par Joan Vehí.;
Dimanche  17 à 15h30, la visite contée « Histoire du soldat Jolicoeur qui voulait devenir un héros » sera plus spécifiquement destinée au public familial.
De plus un super jeu de piste destiné aux 6 – 12 ans, prétexte à découvrir la ville intra muros de façon ludique en partant de l’office du tourisme jusq’à l ‘extrémité de la ville haute en répondant à des énigmes : Renseignement & informations : Office de tourisme 04 68 39 70 83 / info@pratsdemollolapreste.com sam et dim 11h-13h / 14h à 18h.  Toutes les animations proposées sont gratuites. Accès possible au Fort Lagarde en navette payante 2€ aller-retour.

L’Arbre Mentidier n°147

Éditorial : Incivilité !

Lettre Ouverte d’un Pratéen : le 1° août 2017

Lors des dernières festivités, j’ai été scandalisé par le comportement de certaines personnes, et pourtant dans mon métier (police nationale) j’en ai vu « de toutes les couleurs ». N’étant ni diplomate, ni négociateur, je vais m’exprimer sèchement..

Il existe des individus des deux sexes qui pensent que tout leur est dû et qu’ils ont tous les droits, il m’a été rapporté que lors de la distribution des petits pains à l’église (lors de la Festa Major), ce fut une curée au point d’effrayer les enfants qui portaient les paniers. Certains ne se contentant pas d’un ou deux pains (mais les prenaient par poignées).

Les mêmes pensent que ceux qui se décarcassent pour organiser les festivités, sont des « larbins » uniquement présent pour les servir et supporter leurs manières grossières. On s’étonne q’il y ait de moins en moins de bénévoles, quand on voit ce qu’ils doivent supporter, critiques, dénigrements, voire insultes. On comprend que certains « rendent leur tablier ». Et je plein les professionnels qui ont affaire à ces individus. On se demande si ces gens ont appris, je ne dirais pas la politesse, ni la courtoisie, mais simplement la correction. M’appuyant sur mon expérience professionnelle, j’inviterais donc ce genre de personnages, quel que soit leu sexe, age ou leur situation sociale, de modifier leur attitude vis à vis des autres car ils risquent un jour de pâtir de leurs incivilités, lorsqu’ils se retrouveront face à quelqu’un qui n’appréciera pas leurs façons.
Jean François Cristofol

Votre vilain bavard n’aime pas non plus les incivilités, et le manque de correction. Ils sont généralement le signe d’un égocentrisme exacerbé, d’un manque total de considération envers les autres aussi bien que d’un manque total ou partiel de références éducatives. Nous ne sommes pas sur terre pour vivre dans un monde qui tourne autour de nous, de ce que nous voulons, de notre propre plaisir en permanence. Selon Sartre l’enfer c’est les autres, mais à moins de vivre comme les ermites du temps jadis, nous n’avons pas le choix. « Ne fait pas aux autres ce que tu ne voudrais pas qu’on te fit à toi-même » est un précepte éthique qui existe dans bien des religions, et est probablement le plus important pour la vie en société.

La difficulté de la vie dans notre siècle qui redevient un peu barbare est grandement dû au non-respect de ce principe souvent par manque d’éducation et de repères posés par les adulte. Tous les pédopsychiatres  identifient une période dans la vie d’un enfant ou il teste les limites que ses parents vont lui imposer. Si les parents ne lui imposent pas de limites c’est là que ce produit la dérive. Beaucoup de parents modernes ont peur que s’ils reprènent leurs enfants, celui-ci ne les aime plus. C’est tout le contraire, ce que les enfants ne supportent pas c’est l’injustice. Mais une punition juste, expliquée, ou l’enfant comprendra qu’il a mal agit aura de grandes vertus pour leur avenir.

Quand on parle d’Incivilité la liste est longue : dégradation d’espaces publics, de mobiliers urbains, dégradation des jeux publics pour les enfants avec des tessons de verre laissés sur place (je vous laisse en imaginer les conséquences), nombreux mas un peu éloignés ont été visités, voire pillés ou saccagés de même que des bâtiments municipaux, et des maisons de la Ville Haute, caillassages de camping-cars, avec des touristes furieux qui partent précipitamment, (imaginez le genre de publicité qui nous sera fait. On a même parlé de tentatives d’allumage d’incendies sur les pentes du fort. Et on ne parle ra pas de l’usage de stupéfiants quelquefois couplé avec une beuverie impressionnante. Vous voyez qu’il ne s’agit pas là de babioles.

Dans les années 1970-80 New York était mondialement connue pour être l’une des villes les plus insécure du monde. Un Maire Rudolph Giuliani en appliquant la « Théorie du carreau cassé » et appliquant la tolérance zéro. La simple réparation par les fauteurs de trouble des dégradations causée ou de travaux d’intérêts généraux pour dédommager les victimes aurait probablement de grandes vertus éducatives. Peut être faudrait-il y penser ?
J.F.Pompidor

Discours de M. Claude Ferrer Maire de Prats du 14 juillet 2017

En présence de M. Bernard REMEDI et M. Aubin ROCA, anciens Maires et Conseillers Généraux, Monsieur Josep Puigbert, Directeur de la Casa de la Generalitat à Perpignan, Madame Carme Garcia, Directrice générale des Relations Institutionnelles et avec le Parlament Catalan, Monsieur Jordi Font, Directeur du Musée de l’Exil de la Jonquera, Mesdames et Messieurs les Adjoints et Conseillers Municipaux, Madame Régine PRUJA, Vice-Présidente du Souvenir Français, Monsieur Robert BARNEDES, Président des Anciens Combattants, Messieurs les Anciens combattants, Messieurs Les représentants de la  gendarmerie, Mesdames et Messieurs les représentants des autorités civiles et militaires, Mesdames et Messieurs les présidents d’associations, Pratéennes, Pratéens, touristes, curistes. Une pensée pour toutes les victimes du terrorisme et particulièrement aujourd’hui pour les 84 personnes décédées à Nice. Nous ne les oublierons jamais.  Le 14 Juillet, c’est d’abord et avant tout la fête de notre République, avec sa retraite aux flambeaux et le feu d’artifice tiré magnifiquement par Bertrand Cases, Prats de Mollo-la Preste a fêté l’anniversaire de cette République qui reste à nos yeux et aux yeux du monde, terre de liberté, d’égalité et de fraternité. En ces temps que nous vivons, et qui résonnent d’intégrisme, d’intolérance, de violences, d’incivilités, de pertes de valeurs, d’irrespect et d’excès de langage, célébrer le 14 Juillet doit être aussi l’occasion de nous souvenir, avec la République et avec notre Démocratie, qui reste rare dans notre Monde et qui méritent que l’on se batte pour elle.  D’abord au quotidien pour ne jamais la dégrader. La République n’est, en effet, une forme de gouvernement, une éthique, une manière de voir le monde, un mouvement, une espérance, nos règles de vie en commun soient élaborées par l’ensemble de ceux auxquelles elles s’appliquent selon des règles qui ne répondent pas à la loi du plus fort, le respect des différences dans un cadre commun.  Nous devons donc toujours faire preuve de vigilance pour refuser toute dérive communautaire qui revendiquerait des droits particuliers pour des groupes particuliers dans la Nation. Engageons-nous dans une unité qui respecte nos différences en nous rassemblant sur nos valeurs de LIBERTÉ, d’ÉGALITÉ, de FRATERNITÉ et de LAÏCITÉ. Cela ne vous aura pas échappé, nous venons de vivre une année électorale très particulière. De tout cœur, je souhaite que notre nouveau gouvernement réussisse afin que notre pays sorte des grandes difficultés surtout financières où il se trouve, où nous nous trouvons : les communes souffrent car c’est sur elles que se reportent toutes les économies imposées par l’ intercommunalités, départements, régions et bien sûr Etat. Prats de Mollo-la Preste a encore plus que d’autres communes des difficultés. Seulement 1 100 habitants mais avec un territoire très étendu 14500 hectares, avec un très riche patrimoine bâti, une activité économique et touristique importante que nous nous devons de soutenir. Fuite des services publics, la baisse des dotations de l’Etat qui s’élève à plus de 400 000 € ces 5 dernières années.  Actuellement nous subissons depuis 6 mois une enquête de la Chambre Régionale des Comptes sur les stations, qui devait porter sur les relations entre les communes et les thermes, porte en fait sur tous les budgets de nos communes. Les contrôleurs constatent un investissement trop important pour une commune comme la nôtre. Des investissements lourds: la tour du mir, le fort Lagarde, le toit de l’église, la rénovation du VVF, la rénovation des deux usines de traitement de l’eau pèsent sur nos finances mais permettent aux Pratéens, à nos artisans, à nos commerçants, nos curistes, nos touristes de bien vivre à Prats de Mollo. L’avenir nous dira ce que nos dirigeants veulent faire de nos communes et de ses habitants. Les transferts de compétences des communes aux intercommunalités, aux régions, feront que les élus locaux n’auront plus les moyens d’une gestion de proximité, ce qui à terme entraînera la disparition des petites communes et le désengagement des élus municipaux. Malgré ce moment de pessimisme, les projets ne manquent pas ici et pour exemple afin de permettre à la commune de Prats de Mollo de ne pas investir directement dans certains équipements, nous allons créer une Société d’Economie Mixte pour le développement des énergies renouvelables sur notre commune conjointement avec la régie Electrique municipale et un collectif de citoyens. Cette société développera les énergies renouvelables et Prats de Mollo deviendra un centre pilote de Recherche Et Développement.    D’importants travaux entre ENEDIS (ex EDF) et la Régie électrique pour l’amélioration de l’alimentation en électricité de la commune auront lieu la dernière semaine d’octobre au Col de Soous, pour la fiabilité du réseau le mercredi 25 octobre ces travaux nécessiteront une coupure de 8 heures environ pour la sécurité des équipes qui travailleront sur site. Le centre-ville et une partie du village seront alimentés par des groupes électrogènes, une réunion d’information aura lieu sur ces problèmes au foyer rural. Deux gros projets viennent de voir la rénovation complète du VVF et la réhabilitation du toit de l’Eglise.  Beaucoup d’entre nous attendent une date pour la bénédiction de ce toit. De généreux donateurs qui contribuent via la fondation du patrimoine au financement des travaux. Les échanges avec nos amis de Catalogne Sud s’intensifient, c’est pour cela que je suis très honoré de la présence à nos côtés du Directeur de la Casa Generalitat, de la Directrice générale des Relations Institutionnelles avec le Parlament Catalan et le Directeur du Musée de l’Exil de la Jonquera. Nos amis souhaitent rendre hommage cette année à notre village en organisant cette commémoration sûrement le 11 février 2018 à PDM et j’en suis fier. Nous travaillons sur d’autres projets avec eux et participons notamment à un groupe de travail sur des projets transfrontaliers de mémoire historique. Prochainement sera mise en place à Camprodon et à Prats de Mollo une double signalétique faisant la promotion de nos communes. Grâce aussi à notre ami Antoni Vives nous avons l’exclusivité d’une très belle exposition au Fort Lagarde de photos privées de Dali, intitulée Dali Intim. Je vous invite tous à aller la découvrir. L’association Prats en Davant, l’association Costumari de Catalunia Nord, l’association Velles Pedres i arrels du Président Christian Roque pour la 6eme édition de Costabonne. De nombreux travaux réalisés en régie par l’équipe municipale que je remercie dans son ensemble. L’engagement de notre commune pour la préservation de la nature la prohibition des produits Phytosanitaires complique l’entretient des structures et des rues,  il faudra s’habituer à vivre avec un peu plus d’herbe. On doit remercier les bénévoles qui dans la bonne humeur, avec d’énergie ont œuvré pour la journée de désherbage, l’expérience sera renouvelée. Malgré tous ces efforts pour rendre la vie agréable à Prats de Mollo, de nombreuses incivilités sont constatées sur notre belle cité touristique : tags, caillassages, détériorations de mobiliers urbains, bouteilles de verre cassées sur les aires de jeux, biens publics ou privés visités, tapage nocturne, équipements publics endommagés etc… La municipalité, et la gendarmerie, sera vigilante afin que ces faits cessent. Notre magnifique cité vous propose encore cet été de très nombreuses manifestations, Il convient de remercier tous ceux qui organisent ces festivités. Merci à tous les artistes qui exposent à Prats de Mollo pour la qualité de leurs œuvres, et à toutes les personnes qui s’investissent culturellement  pour Prats de Mollo-la Preste, aux adjoints, conseillers, employés et bénévoles pour leur action. Merci aux éleveurs et aux jeunes éleveurs pour l’organisation de la foire agricole de printemps, à toutes les associations pratéennes qui s’impliquent toute l’année pour Prats de Mollo-la Preste, félicitations à l’équipe de rugby qui après une saison assez difficile à brillamment obtenue le titre de Champion du Roussillon. Merci aux nombreux commerçants et artisans que compte notre commune. Félicitation à notre belle jeunesse qui a obtenue des diplômes importants pour leur avenir.

am147-1

Le Cinéma à la Frontière a trouvé son Public

Pour sa deuxième année le Festival « Cinéma à la Frontière » a trouvé son public et la fréquentation du cinéma « Le Nouveau Palace » à Prats de Mollo la Preste a permis d’affronter la canicule de cette fin août dans sa salle obscure mais climatisée. Le premier Film « Les Enfants Volés- Donde Estas ? » de Sandrine Mercier nous décrit de manière poignante la recherche désespérée de leurs vraies racines par ces enfants devenus adultes pris, entre le secret des institutions religieuses et la mauvaise volonté bureaucratique des administrations. Recherches malgré tout parfois couronnée de succès, mais parfois aboutissant à des impasses. Un système organisé dans l’époque la plus sombre du franquisme et qui a perduré jusque dans les années 70-80. Le deuxième film « Angel » nous a permis de suivre cet orphelin de mère, tuée lors d’un bombardement sur Barcelone à travers tous les lieux ou il est passé de la retirada au camp d’Argeles puis dans des colonies en Dordogne, son retour en Espagne comme guérillero, son arrestation, sa peine de mort commuée en 13 ans de prisons jusqu’à sa libération à Irun, et ses camarades moins chanceux sur lesquels Angel s’interroge une errance pleine de souvenir et de nostalgie. Le troisième film sur le camp d’Argelès de Felip Sole, plus connu dans la région, nous présente par un savant mélange entre fiction et images d’archives l’histoire de  ce camp de l’exil à travers des vicissitudes imposé par une administration Française toujours aussi tatillonne et bureaucratique. La vie au quotidien de ce camp de « concentration » avec les brimades, les violences, le manque d’aliment et d’eau potable, les morts dont on ne connaît le nombre exact et malgré tout la fierté de ces exilés dans la souffrance. Le dernier film, l’avant première du film « Pau la Force d’un Silence » est probablement le plus optimiste et le plus rafraîchissant des 4 films présentés, et on se laisse embarquer par un Joan Para plus vrai que nature dans les habits d’un Pau Casals bourru mais tout en bonhomie, en délicatesse et plein d’humanité, auquel les enregistrements musicaux du Maître remastérisés et nettoyés de manière remarquable donnent une crédibilité sans faute. Un film à ne louper sous aucun prétexte par les mélomanes et les passionnés d’histoire lors de sa sortie en salle que nous espérons prochaine. Chaque film fut suivi d’un débat qui furent tous d’un grand intérêt.

Trophée Pierre Vila 2017

Le trophée Pierre Vila 2017 a obtenu cette année encore un vif succès 23 équipes de triplettes sont venues en découdre sur la place du Firal à Prats de Mollo la Preste. Débuté sous le soleil radieux de cet après midi d’août, mais a l’ombre bienfaisant des platanes. Le challenge c’est poursuivit tard dans la nuit, la finale a du se jouer à pile ou face vue l’heure tardive. C’est l’équipe pratéenne qui a été tiré au sort il s’agit de : Lleres  J.L., Dunyach G. et Eckenfelder C. devant les finalistes : Manan S., Aubertin P., et De  Klerk F.. Il faut signaler que le quart de finale c’est aprement disputer père Candido 81 ans contre son fils José. A l ‘année prochaine pour le trophée 2018.

am147-2

Etape à Prats de Mollo

En cette chaude fin d’après-midi un vol de cigogne s’est abattu sur Prats de Mollo avec la ferme intention d’y faire étape et repos avant de franchir demain à l’aube les cols, direction l’Espagne puis l’Afrique du Nord pour y passer l’hiver.

Ce dimanche 3 septembre 2017 sur l’initiative de l ‘association des commerçants et artisans de Prats de Mollo la Preste aura lieu le traditionnel marché artisanal de septembre. Avec des animations sur les places du centre ville. Pour les artisans et commerçants intéressés il est encore temps de réserver une place d’exposition. Renseignements à l’Office du Tourisme : 04 68 39 70 83

L’Arbre Mentidier n°146

Éditorial : Les doigts connectés ! Mais à quoi ?

Votre Vilain Bavard regarde parfois d’un oeil amusé ses contemporains. Alors qu’il buvait tranquillement son café à la terrasse de « Chez Ludo » avant d’aller rouvrir pour l’après midi son coupable commerce, il voit passer un groupe de personnages. Un couple et enfants, la mère les yeux rivés sur un Iphone et se laissant guider par le GPS pour aller visiter l’église. Ils étaient tous si absorbés par leur diabolique engin, qu’ils ne prêtaient aucune attention à ce qui les entouraient, commerces, vielle rues et notre pourtant bien joli centre-ville avec sa superbe Mairie. Le deuxième exemple est ce mardi soir en attendant la navette pour redescendre de la visite nocturne du fort. Certes un téléphone portable peut éventuellement faire une lampe électrique, acceptable pour ce diriger sur le chemin obscur du plateau derrière le Fort, mais une fois arrivés au lieu d’attente ces jeunes ont continué à jouer avec leur foutu téléphone faisant fi du spectacle grandiose que leur offrait la nature sous la forme de notre voie lactée dans son plus bel habit de lumière non polluée par l’aura de lumière du village. Comme disait le poète votre vilain bavard a admiré « Cette sombre clarté qui tombe des étoiles », émerveillé par la grande ourse et les perséides. Votre vilain bavard utilise bien sur son téléphone, pour téléphoner, avant tout, pour prendre des photos le cas échéant, pour se connecter sur Internet si le besoin en est. Mais il ne fait pas du smart phone l’alfa, et l’oméga des connaissances humaines, et qu’arriverait-il si les écrans restaient noirs ! On ne pourrait plus rien faire, se diriger etc. Un proverbe asiatique dit « Quand le sage montre l’univers, le fou ne regarde que le doigt » Ne sommes nous pas tous devenus un peu fou avec les smart phones ? Bon et vaste sujet de réflexion !                                                                                                                                               J.F.Pompidor

Visite officielle du photographe Joan Vehi au Fort Lagarde

Joan Vehí i Serinyana est né à Cadaqués , le 30 mai de 1929.  En 1945, il a obtenu son premier appareil photo, un Kodak Retina, il a photographié tout les évènements qui sont arrivé dans son village, ses archives contenant de plus de 100.000 photographies, toutes des photos de Cadaqués. C’est ainsi qu’en 1952, il a commence à travailler pour Salvador Dalí, une relation qui va durer trente-cinq ans. La confiance entre le grand peintre et le photographe à fait de lui le témoin privilégié de son intimité familiale, il a pu capturer l’âme et son environnement pour obtenir des images fraîches et naturelles du quotidien du grand Maître. Lors de cette visite Joan Vehi nous a expliqué par la voix de Pere Maset un bénévole de la fondation, les subterfuges que Dali utilisait pour peindre de très grands tableaux, ou pour faire des facéties avec un hélicoptère. A la fin de la visite M. Claude Ferrer Maire de Prats de Mollo a accueilli Joan Vehi, Antoni Vives le président de la fondation et Xavi Sala Pujol l’Alcalde de Camprodon devant un verre de l’amitié bien convivial, et à remis à Joan Vehi la plaquette « Pau Casal » pour le remercier de sa venue. Rappelons que l’exposition est visible au Fort Lagarde jusqu’au 1 er octobre 2017, Pour découvrir un coté caché de Salvador Dalí moins fantasque mais tellement plus humain. Renseignements à l’Office du Tourisme 04 68 39 70 83.

am146-1

Alégria d’Amunt un très bon millésime

Parmi les nombreuses festivités qui émaillent la saison touristique à Prats de Mollo la Preste la Fête de la Ville Haute, « Alégria d’Amunt » est probablement la plus familiale et bon enfant. Grâce là encore à la disponibilité et l’abnégation des courageux bénévoles qui organisent ces fêtes de l’été ce sont à chaque fois des gens heureux et détendus qui profitent de ces très belles journées festives. Les programmes musicaux toujours agréables et festifs sont une des composantes majeures, les repas, et les grillades préparées par des rôtisseurs délite et de vrais cordons bleus font toujours l’unanimité autour des tables des plus de 260 convives venus à cette fête. Des sardanes avec nos amis de la « Tres Vents » l’apéritif musical avec « Los Payos » les chansons très régionales et souvent pleines d’humour de Ramon Gual, une bonne cargolade et des grillades, un excellent dessert avec les superbes démonstrations de flamenco de « Los Chungui, quelques sardanes et un bal catalan et la journée s’acheva avec le très beau concert de « Los Made in Barcelona ». Voilà tous les ingrédients pour faire de Alégria d’Amunt une très belle fête à Prats de Mollo.

am146-2

Ce samedi 19 août à l’occasion des festivités de la Ville haute de Prats de Mollo la Preste « Alégria d’Amunt » une minute de silence a été observée par tous les participants, avant que soit entonné par l’assistance « Els Ségadors », l’hymne Catalan, le tout en signe de soutient et d’amitié envers la Catalogne sud cruellement frappée par les derniers attentats islamistes. Egalement en signe d’hommage aux victimes de toutes nationalités de Barcelone et de Cambrils.

am146-3

En ce dimanche 20 août 2017 la centaine de mélomanes venus écouter le concert d’orgue en l’église Saintes Juste et Ruffine se sont régalés. Les grandes Orgues entièrement révisées et nettoyées en début de saison, nous ont livrées sous la main de Mme Van Maele des notes claire et mélodieuse. Le très beau programme de ce concert nous à permis d’écouter entre autre un très bel « Hiver » de Vivaldi, et un somptueux grand prélude en Do mineur BWV 549 de Jean-Sébastien Bach. Le concert fut très applaudi comme il se doit.

Nocturne au Fort Lagarde

Cette première pour une représentation nocturne du spectacle du Fort Lagarde fut une grande réussite. Plus de 160 spectateurs ont pris la route, qui par la navette, qui par le chemin, de la forteresse éclairée pour la circonstance par les soins de la régie électrique. Le spectacle basé sur l’initiation des recrues au XVIIIe siècle au sein d’une garnison, prétexte à évoquer la vie quotidienne dans le monument ainsi que son contexte historique. Le fort rassemble ses troupes afin de répondre à sa vocation première de surveillance de la frontière et de la ville de Prats de Mollo. Bien rodé au fil de ses représentations diurnes, il s’est enrichi outre la base qui reste la même, de nombreux traits d’humour, qui le rende plaisant à voir et parsemé de moments de franche rigolade pour les enfants. La représentation nocturne y ajoute une dimension un peu irréaliste et onirique. Les enfants sont absolument ravis de manier le sabre de bois aux ordres du sergent recruteur « Jolicoeur » et à la fin du spectacle de donner quelques caresses au cheval « scha ». Les démonstrations de haute école du sergent furent applaudies comme il se doit par tout le public, et gageons que nos petits soldats d’un soir se sont endormis sur des rêves de châteaux, de cavaliers, de canons tonnants, et de soldats d’un autre siècle. Une initiative à renouveler vu son succès.

am146-4

Cinéma à la Frontière 2017

Après le succès des premières rencontres professionnelles transfrontalières de « Cinéma à la Frontière » de Prats de Mollo la Preste en 2016, cette année la 2° édition de ce festival  s’effectuera en deux temps. La première partie est constituée de projections publiques qui auront lieu au cinéma « le Nouveau Palace » de Prats de Mollo ces 24 et 25 août 2017 sur le thème l’Exil et la Retirada. La deuxième partie plus professionnelle aura lieu les 7, 8, et 9 novembre toujours à Prats. C’est l’organisation Nord/Sud film qui est organisatrice de cet événement en partenariat avec la région Occitanie-Pyrénées-Meditéranée, le département des Pyrénées Orientales, et la municipalité de Prats de Mollo la Preste. La première partie présentera donc ce jeudi 24 août à 17h au cinéma de Prats un premier film documentaire inédit de 52 mn « Les Enfants Volés – Donde Estas ? », de Sandrine Mercier basé sur l’histoire de ces milliers d’enfants déclarés morts à la naissance et vendus ou donnés à d’autres familles plus proches du pouvoir. Entre 19 et 21h apéro-tapas offert aux spectateurs d’au moins une séance, et discussions. A 21h le deuxième film « Angel » de Stéphane Fernandez : à 86 ans Angel part sur les routes de son passé entre la France et l’Espagne. Le vendredi 25 août à 17h également au Nouveau Palace, Camp d’Argelès Film documentaire de Felip Sole qui évoque l’existence du camp de réfugiés d’Argelès de janvier 1939 à sa fermeture en septembre 1941. Entre 19 et 21h apéro-tapas et discussions. A 21h le point d’orgue du Festival, en avant première le nouveau film de Manuel Huerga sur Pau Casals « Pau, la Force d’un Silence ». Au début des séances de 17h il sera passé des petits documentaires d’archives sur la guerre d’Espagne.

am146-5

Pau la Force d’un silence au Nouveau Palace

Le film qui nous est proposé ce vendredi 25 août à 21h, soir en clôture de cette première partie du 2° festival cinématographique « Cinéma à la Frontière », qui se déroule à Prats de Mollo, est « Pau, La Force d’un Silence » film de Manuel Huerga  avec Joan Pera dans le role de Pau Casals, en avant-première ! Ce film est une biographie du Grand violoncelliste, compositeur et chef d’orchestre, Pau Casals, qui a marqué l’histoire de la musique et de la ville de Prades, où il s’est exilé pour fuir le fascisme, et mettre son silence au service de la lutte contre le franquisme. En 1940, Prades de Conflent, Pablo Casals vit en exil à l’ombre du Canigou. Il est un des plus grands musiciens vivants et possède une immense fortune, qu’il utilise pour aider les exilés espagnols et se rend par ailleurs, chaque jour, dans les camps de réfugiés. Lorsque les nazis occuperont Prades, ils bloqueront ses comptes bancaires et Casals sera réduit à vivre dans la misère. Le Maître sait déjà qu’il ne retournera plus chez lui, en Catalogne. Cela fait déjà un bon moment que son violoncelle est silencieux. Pierre, un jeune violoncelliste français persuasif devient le premier élève du Maître qui ne joue plus en public. Le jeune homme n’aura donc de cesse de faire revenir le Maître sur scène et de se servir musique comme étendard de liberté. Dans le dos du vieux Maître, le jeune homme organise la venue à Prades de musiciens prestigieux, ses anciens amis pour un concert exceptionnel. La scène musicale mondiale se retrouvera à Prades autour de Pablo Casals grâce à l’opiniâtreté du jeune Pierre et aura un retentissement international.

Conférence thermale au Cinéma « Le Nouveau Palace »

Ce jeudi 31 août à 15h30 salle du cinéma Nouveau Palace à Prats de Mollo la Preste est organisé par le CEIEP une conférence débat avec projection: Projection du film réalisé par F. Boutonnet sur les Infections urinaires, les indications et les traitements à la preste les bains 15h30, 16h : Conférence / débat avec le Docteur Benoît, Ouvert à tous, gratuit.